Rédacteur : alexia 13

La conduite accompagnée


Principe :

Macaron A
La conduite accompagnée ou AAC ( =  Apprentissage Anticipé de la Conduite ) s'adresse aux adolescents à partir de 16 ans (sans limite d'âge supérieure),  qui peuvent obtenir leur permis de conduire après une période d'apprentissage de 2 à 3 années.

Après avoir réussi l'examen théorique (le code), l'élève suit une formation  à la conduite de 20 heures en auto-école.
Dès que ces bases essentielles sont acquises, il va effectuer 3000 km dans une période de 1 à 3 ans, avec un accompagnateur. Cela lui permet de continuer son apprentissage dans des situations diverses: conduite en ville, sur route ou autoroute, de nuit, en montagne ... et ce, sous la responsabilité d'un adulte et en bénéficiant des conseils de celui-ci.

Le formateur de l'auto-école suit la progression de l'apprenti grâce à 2 rendez-vous pédagogiques, au cours desquels sera évaluée la progression et la possibilité de passer l'épreuve du permis de conduire. Un livret de conduite est tenu à jour tout au long de la formation.

L'accompagnateur doit être lui-même titulaire du permis de conduire B depuis + de 3 ans et être âgé de plus de 28 ans. Il est responsable de l'élève, et doit faire respecter le code de la route, notamment la limitation de vitesse :
110 km/h sur une autoroute limitée à 130 km/h

100 km/h sur des routes séparées par un terre-plein central et sur les portions d'autoroute limitées à 110 km/h

80 km/h sur les autres routes

50 km/h en agglomération

L'élève est responsable de son comportement et sera sanctionné pour d'éventuelles infractions. Le responsabilité de l'accompagnateur peut aussi être reconnue dans le cas d'une infraction ou d'un accident.

Le véhicule utilisé doit avoir deux rétroviseurs extérieurs: celui de droite est utilisé par l'accompagnateur.
Un disque apposé à l'arrière, doit signaler la présence au volant d'un apprenti.

Avantages :

Le principal avantage réside dans la durée de la formation, qui permet à l'élève de tester de nombreuses situations et ainsi de bien apprendre les dangers de la conduite.
Au terme de la formation, il aura appris à anticiper les dangers, à se maitriser et à réagir de la meilleure façon possible au volant d'un véhicule.

Il est également reconnu que les élèves ont un meilleur taux de réussite au permis par cette formule.

Les assurances en tiennent compte pour le calcul des sur-primes aux jeunes conducteurs, qui sont réduites.

Les jeunes de 18 à 25 ans sont souvent impliqués dans les accidents de la circulation, souvent dus à leur inexpérience. Ce mode d'apprentissage leur permet d'avoir une expérience plus grande de la conduite au moment où ils deviennent titulaires du permis, et d'être mieux sensibilisés aux dangers de la route.

Nouveau !

Un décret du 29/07/2013 oblige désormais les accompagnateurs à demander une autorisation à la préfecture et à suivre une formation de 4 heures : 1 heure théorique et 3 heures pratiques, payantes.


Fiche proposée par alexia 13





Vous connaissez bien ce sujet ? Vous voulez nous en dire plus et en faire profiter tout le monde ? Vous pouvez le faire ici.