Quels impôts sur les revenus générés en bourse ?


logo trésor public
Vous avez décidé d'investir en bourse, vous avez commencé à gagner un peu d'argent ? Sachez qu'un de vos amis va penser à vous et demander sa part : le trésor public !

En effet, tout revenu ouvrant droit à son impôt, celui-ci n'échappe pas à la règle. Donc pour toute plus value réalisée, une partie vous sera gentillement demandée.

Il faut discerner deux sortes de revenus, soumis chacun à des règles fiscales différentes : les dividendes et les plus-values.

Les dividendes

Appelés aussi coupons, il s'agit de la part de bénéfices que la société dont vous possédez des actions octroie à ses actionnaires.

Voici comment est calculé l'impôt sur ces dividendes :

Il faut d'abord déduire un abattement de 40%, puis un autre de 1525 € pour une personne célibataire ou 3050 € pour un couple. Le reste est soumis à l'impôt sur le revenu classique. Cependant, un dernier abattement de 50 % limité à 115 € pour une personne célibataire ou 230€ pour un couple sera appliqué sur le montant de l'impôt dû.

Exemple pour un célibataire ayant perçu 5000 € de dividendes.
Après l'abattement de 40 % et l'abattement de 1525 €, la base imposable est de 1475 €.

Si votre taux d'imposition est de 15%, vous devez un impôt de 1475 * 15 % = 221 €
A cela, vous déduisez l'abattement de 115 €, l'impôt dû est de 106 €.

Les plus values

La plus-value est le montant que vous aurez gagné en vendant vos actions ( ou toute valeur mobilière ) plus que vous ne les avez achetées.

La somme de ces plus values est imposée au taux unique de 18 %, auquel s'ajoute la CSG/CRDS à 12,3%, ce qui fait un total de 30,3%.

Mais, si le montant total de vos cessions ne dépasse pas 25.830 € en 2010, vous êtes exonérés d'impôts. Mais pas de CSG/CRDS, vous payerez donc tout de même 12,3 % à ce titre.






Vous connaissez bien ce sujet ? Vous voulez nous en dire plus et en faire profiter tout le monde ? Vous pouvez le faire ici.