Accueil version mobile(Version complete)

Comment ouvrir des chambres d'hôte ?


ouvrir une chambre d'hôteIl se crée chaque année plus de 1500 nouvelles chambres d'hôte. Qu'en est-il de la règlementation, que faire pour se lancer et est-ce rentable ?
Ce qu'il faut prévoir avant de se lancer
  • Avoir suffisament de temps à consacrer.
    En effet, s'occuper d'une chambre d'hôtes prend du temps pour l'entretien (de la chambre comme de la maison qui doit être d'une propreté irréprochable), la préparation des petits déjeuners et les moments à réserver à vos visiteurs pour les informer, discuter...
  • Pouvoir proposer un logement qui convienne à l'accueil de touristes, donc dans une région à vocation touristique et en campagne.
  • Ne pas espérer plus qu'un complément d'appoint. Le prix d'une nuitée est de l'ordre de 45 à 80 € mais il faut attendre en moyenne 3 ans pour bénéficier d'un bon taux d'occupation.
  • Avoir un budget pour rendre la ou les chambres accueillantes. Il faut prévoir des espaces de rangement, un cabinet de toilettes attenant, une bonne isolation acoustique et thermique, du linge en quantité pour enchaîner des nuitées.
La règlementation des chambres d'hôtes
  • Préalablement à l'ouverture faire une déclaration auprès du maire.
  • Se pourvoir d'une "petite licence restaurant" pour pouvoir servir des boissons au petit-déjeuner (auprès de la recette locale des impôts).
  • Déclarer ce changement de destination à son assureur.
  • Afficher le prix TTC de la chambre et du petit déjeuner à l'intérieur et à l'extérieur de la maison.
petit déjeuner chambre d'hôte
Se faire connaître

Les méthodes traditionnelles (syndicat d'initiative, annuaires de tourisme, adhésion à un label - attention au coût d'abonnement annuel et à la commission) se complètent aujourd'hui de l'indispensable site internet.
site internet chambre d'hôte A partir de 49 € TTC par an, vous pouvez créer le site internet de votre chambre d'hôte et même y gérer en ligne vos réservations.

Fiscalité

Une immatriculation auprès du registre du commerce est obligatoire dés lors que l'activité est exercée à titre de profession habituelle, une activité occasionnelle, ponctuelle ou exceptionnelle ne donne pas lieu à immatricumation.

Quant aux impôts, vous en serez exonéré si les revenus tirés de l'exploitation de votre chambre d'hôte sont inférieurs à 760 € par an. Sinon, ils sont imposables au titre de Bic mais vous pouvez bénéficier des conditions du régime de la micro-entreprise dés lors que le chiffre d'affaires des activités de fourniture de logements est inférieur à 76 300 € HT (ce qui est à fortiori le cas pour une seule chambre).

Quels revenus en attendre ?

Concrètement  : avec une occupation de 10% à l'année (et c'est déjà beaucoup)  une chambre dont la nuitée est facturée 60 € TTC génère donc au titre de l'activité de fourniture de logements environ : 1500 € HT / an.
Pour mieux en vivre, il faut se diversifier en table d'hôte, ou créer tout un ensemble de chambres d'hôte...