Choisir un écoute bébé, le danger des ondes des babyphones


Un écoute bébé (ou babyphone) se compose de deux interphones : l’émetteur qui va écouter bébé, à placer dans la pièce où il dort, et le récepteur, que vous gardez près de vous ou sur vous, depuis  une autre pièce de la maison voire à l’extérieur, au jardin.
Ces dernières années ont vu ces babyphones évoluer avec toutes sortes de nouvelles fonctionnalités et également une portée de plus en plus longue  pour une meilleure réception mais au détriment de la santé des bébés avec l’émission d’ondes électromagnétiques de plus en plus puissantes.

Comment choisir un écoute bébé pour allier écoute de qualité et santé, que ce soit pour le trousseau de son bébé ou comme cadeau de naissance (et éviter ainsi le cadeau empoisonné...).

La fréquence des ondes

Ecoute bébé Terraillon : gare aux ondes
C’est une donnée technique essentielle et pourtant difficile à obtenir (via  le descriptif du produit, son emballage ou même sa notice). Car il n’y a pas de fréquence imposée pour les écoutes bébé.
Selon les constructeurs, les gammes de fréquences se situent dans les basses fréquences (à 40 Mhz comme la radio) ou dans les hyper fréquences (appelées aussi micro-ondes) à 900 Mhz (comme les GSM) ou  à 1800 Mhz (comme les téléphones portables dernière génération) ou à 1900 Mhz (comme les téléphones DECT) ou encore à 2400 Mhz comme le Wi-Fi.
Or ces micro-ondes ont un effet thermique reconnu, néfastes à la santé des humains car elles induisent un réchauffement local (dont les conséquences sont tout autre que celle d’un simple chauffage !). Sur un cerveau et un système de thermorégulation encore immature d’un bébé, le risque est réel. D’ailleurs, on connaît les conséquences sur la santé, pour les adultes ou les enfants, qui sont au minimum à court terme des migraines, une fatigue ou au contraire une hyper-activité, mais à long terme (car un écoute bébé s’utilise environ 3 ans, et certains parents le laissant en marche toutes les nuits) ce sont des pathologies bien plus graves (leucémies, cancers, Alzeimer).
Une étude italienne menée en 2008 publiée sur ‘Disease in Childhood" montre que les bébés en couveuses soumis aux CEM voient leur fréquences cardiaques diminuer et subissent une influence sur leurs systèmes nerveux autonomes.
Pour nous protéger de ces effets thermiques, il existe une mesure nommée DAS (correspondant à la quantité d’énergie électromagnétique absorbée) et une norme : la règlementation française (et européenne) fixe un seuil de 2 W/kg pour la tête ou 0,08 W/kg moyenné au corps entier. Or ce seuil est issu d’un calcul (à partir de l’hypothèse ne pas augmenter la température de plus de 1° c), expérimenté sur des mannequins en gel et a été réalisé pour les téléphones mobiles (et des utilisateurs adultes). Ce DAS devrait figurer dans le descriptif technique des babyphones (comme pour tout appareil radioélectrique) depuis l’arrêté du 8 octobre 2003 or on ne voit pas cette mention, tout au plus une mise en garde dite en passant (combien de parents la lisent et s’en préoccupent ?) de placer l’écoute bébé à 1 m de lui.

Les scientifiques eux estiment qu’une distance de 3m est plus approprié au principe de prévention. Car les micro-ondes provoquent également des effets « non thermiques » et cela à des doses de puissance faibles, voire même très faibles d’après Roger Santini « Téléphones mobiles cellulaires et stations relais. Les risques pour la santé» coll. Resurgence en 1998.

Et le Dr Jean Pilette de conclure que « le babyphone utilisant des micro-ondes est à proscrire même si l'appareil n'est pas placé près de la tête de l'enfant » dans son livre Antennes de téléphonie Mobile, technologies sans fil et santé qui explique de manière claire les risques des ondes sur notre santé (à lire en ligne sur le site de l'association Next-up).
Si on oublie les babyphones à technologie DECT (la majorité de ceux sur le marché !) et ceux dont la fréquence annoncée est supérieure à  900 Mhz (information difficile à connaitre), il reste donc les baby phones à basse fréquence ou encore les babyphones sur courant porteur (si l’écoute bébé ne sert qu’en intérieur) mais un seul modèle existe : l’Audi Baby first de Tomy (pour un cout très faible, de 15 à 20 €) mais il semble en rupture de stock partout ! Cependant, il est possible que les boitiers CPL soient également un danger en transformant les câbles électriques en émetteurs d'ondes.

Les basses fréquences ne sont pas non plus la panacée car toutes les ondes activent des processus biochimiques,  non thermiques cette fois, et déclencheurs de stress dans nos systèmes biologiques (impliquant trouble du sommeil, baisse de l'immunité plus de maladies nerveuses), se référer au livre "l'Homme électromagnétique" de C. Smith (2003).

Comment diminuer et se protèger des ondes émises ?

Ecoute bébé High Care, choix de la puissance d'ondes
Il faut donc privilégier tout de même les alarmes bébé à basse fréquence,  utilisant une puissance d'émission la plus faible possible (le plus inférieur possible à 10 mW ) et ceux qui n’émettent pas en continue mais uniquement lorsqu’un volume sonore, réglable, est atteint (ce système est nommé « déclenchement à la voix » ou encore « vox »).

Il faut choisir un écoute-bébé avec une portée raisonnable, en fonction des besoins réels,  car  plus la portée est longue, plus les ondes électromagnétiques émises sont puissantes.
A noter ce modèle de babyphone qui permet le choix de 2 portées, courte ou longue, le Babyphone High care de Baybymoov (voir comparatif).

Lorsque l’unité bébé est sur une base ou reliée à un transformateur, la base ou le transformateur , sources d’ondes électromagnétiques, doivent être placés  loin de bébé (de même que toute source électrique, rallonge, prise…).  Préférez un transformateur électronique à un classique transformateur à bobine qui génère plus d’ondes, voir là encore les modèles de chez Babymoov.

Il s’agit ensuite à l’utilisation, de ne brancher ces appareils qu’en cas de réelle nécessité, jamais en continu, et le plus loin possible de bébé.

Limiter les interférences

La présence d’interférences avec tout autre appareil du voisinage est le reproche le plus souvent cité par les parents qui utilisent un babyphone.
Pour les éviter, les fabricants proposent plusieurs canaux à paramétrer sur les unités, parfois seulement 2 mais avec des sous-canaux qui multiplient les possibilités.
Il existe désormais aussi le « Pilot-tone system » dont le principe est un code de fréquence tournant en continu, et sur lequel les unités se  synchronisent.
Pour assurer la confidentialité des sons émis, les unités utilisent parfois un code particulier entre elles.

Les fonctionnalités des écoutes-bébé

Les écoutes-bébé ne font pas que surveiller ! De nouvelles fonctionnalités apparaissent sur les unités bébé ou parent, et les prix s'envolent avec ces nouvelles possibilités.
  • Options sur l’unité bébé :
    - fonction veilleuse minutée voire projection lumineuses de motifs au plafond
    - émission de musiques : berceuses, bruits de la nature...
    - affichage de la température ambiante.
    - fonction télé-avertisseur sur l’unité bébé qui fait retentir un bip sur l’unité parents : une fonction utile pour retrouver l’unité parents que l’on aurait égaré !
  • Options sur l’unité parents
    - la surveillance peut ne pas être sonore mais se matérialiser en cas de bruit de bébé en éclairant des diodes ou encore en vibrant (ce qui permet une surveillance discrète depuis un bureau, un repas de famille…)
    - une fonction « intercom » qui transforme le babyphone en Talkie-Walkie (l'unité bébé dans ce cas émet et reçoit) afin de parler à bébé à distance sans bouger !
    - affichage de la température ambiante de la chambre de bébé.
    - un mode Vidéo surveillance qui permet d'être parfaitement rassuré quant au sommeil de bébé (mais qui peut-être encore plus émetteur d’ondes du fait de la puissance nécessaire pour envoyer un signal vidéo).

Comparatif de modèles

NomMarquePrix PortéeVoxNombre de canaux Alarmes Spécificité des ondes, fonctionnalités
Babyphone EasyBabymoov60€300 moui2Sonore
Visuelle
BM 400 ECO PLUSBabyfon50 €75 mnon2 + Pilot-Tone numériqueSonore « Réduction de 50 % d'ondes électromagnétiques » (d’après la moyenne des appareils)
fréquence: 40,66 - 40,70 MHz
Babyphone SlimBabymoov150 €1000 m oui136Sonore
Visuelle
Vibreur
Ultra plat, talkie-walkie, 5 musiques, température « fréquences adaptées et des puissances d'émission les plus basses possibles »
Babyphone High careBabymoov 115 € 1000 m oui 136 Sonore
Visuelle
Vibreur
Température
Choix d’une puissance d’émission faible
Veille bébé sons & lumières Petit Terraillon 100 € 400 m non 2 Sonore
Visuelle
Musiques, veilleuse, intercom, température
Audi Baby first Tomy 20€ La maison / / SonoreSans ondes radio,utilise le câblage électrique
Ce comparatif fait la part belle à la marque Babymoov car c'est la seule qui propose des solutions pour des écoutes bébés avec ondes réduites. Dommage que cette société française de puériculture n'est pas répondu à nos demandes répétées d'informations complémentaires sur la puissance de leurs appareils.

Gare au cumul ! Si vous avez dans votre habitat (ou vos voisins) des téléphones sans fil DECT et un wifi pour internet, ce sont autant d’ondes qui se cumulent et agissent sur la santé des occupants de votre logement ! Si vous ne pouvez vous en passer, pensez à les débrancher la nuit...






Des internautes avertis ont ajouté :

Fréquences Par Marie posté le 2010-04-25 19:35:01
Sur le site de Babymoov, il est indiqué que la fréquence des ondes est de 865 MHz, il ne s'agit donc pas des ondes basses fréquences décrites dans cet article (?)

[www.babymoov.com/notre-philosophie-1-296.html]

Le sans-fil n'est pas obligatoire! Par BébéElec posté le 2012-01-20 00:09:04
Bonjour a toutes et tous,

Un système sans-fils, bien conçu pour limiter les REM, installé par un technicien compétent et utilisé par des parents conscients des risques des REM , devrait ne présenter aucun danger sérieux pour les enfants... Soyons objectifs, cela n'est presque jamais le cas...

La physique nous dit que le meilleur moyen de supprimer les problèmes de rayonnement électromagnétique (REM) lors de l'installation d'un système de surveillance d'un enfant ou d'un nourrisson est d’éviter les systèmes sans-fil!
En effet, les signaux vidéos et audio sont facilement transmis a travers des câbles coaxiaux qui ont la particularité de ne pas rayonner quelque soit la fréquence du signal porteur!

Même si cela ressemble a un retour en arrière technologique, ne pas faire usage du sans fils a tout prix, permet d'éviter une exposition supplémentaire aux REM qui sont archi-présents dans l'environnement urbain (en atteste la détection d'une douzaine de réseaux wifi sans compter les ondes de téléphonie portable à 900, 1800 MHz, ou autre , l’émetteur FM surpuissant de la radio amateur du quartier qui est mal réglé, etc,...). bref.

Le sans fil, c'est plus simple. Certes. Mais je crois qu'en matière de santé, encore plus lorsqu’il s'agit de son enfant, il est sage de limiter les risques, qui sont encore bien mal connus en ce qui concerne les effets des REM sur le corps humain...

bien que cela puisse être compliqué ou inesthétique de tirer des câbles coaxiaux entre les chambres de l'enfant et celle des parents et malgré l’éventuel problème d’atténuation du signal pour de grandes distances (manoir, château, etc... ;) ), le coax' c'est la solution!

Malheureusement, le marché est tel que la plupart des systèmes proposés sont sans-fils. Je me mets a la recherche de systèmes qui proposent une transmission par câbles.
Donc Affaire a suivre...

Le sans-fil n'est pas obligatoire- Le retour Par BébéElec posté le 2012-02-28 15:06:05
Bonjour à toutes et tous,

J'ai finalement trouvé une solution pour éviter d'exposer toutes les nuits mon fils de 5 mois (et oui déjà... :) )
aux ondes électromagnétiques d'écoute-bébé ou 'babyphone'.
Le marché du 'babyphone' est tel que je n'ai pas pu trouver d'appareil qui propose une connexion par câble.
Je me suis donc tourné vers une caméra de surveillance du type caméra IP. Ce genre de caméra propose pas mal de fonctionnalités (vidéo HD, micro, haut parleur, vision noturne, ...etc ) et les qualités vidéo et audio sont bien meilleures que celles des rares 'babyphones' qui proposent l'image et le son. Néanmoins il ne faut pas choisir un modèle bas de gamme.

Nous sommes bien d'accord, le plus important est d'entendre si notre enfant dort profondément ou s'il est en train de de hurler à la mort qu'on lui apporte son biberon... Néanmoins, la maman est toujours plus rassurée de voir son enfant en direct :)

La connexion se fait par câble Ethernet (RJ45). J'ai donc dû tirer un câble à travers l'appartement. Heureusement, derrière une plinthe, cela ne se voit pas. Ce câble se connecte dans un 'routeur' qui se trouve dans notre chambre auquel on je me connecte avec un petit ordinateur portable type 'Eee-PC'. En fait, n'importe quel ordinateur fera l'affaire.

Même si le prix est légèrement plus élevé (D-link DCS-2230) que celui des 'babyphones' indiqués plus haut sur la page, cette camera me servira de camera de surveillance (i y a un détecteur de mouvement), une fois que le bébé sera devenu plus grand :)

Au final, mon bébé dort, il est sous surveillance mais sans être exposé aux ondes RF
et la maman est rassurée! Quel bonheur ;)

Le sans-fil ok... Mais le CPL ?? Par BébéElec posté le 2012-03-17 23:48:28
Bonjour à toutes et à tous,

La technique CPL est très pratique et présente pas mal d'avantage par rapport à la technologie Wifi. Le CPL utilise les câbles électriques (220 V) pour transmettre les données du babyphone.
La seule condition importante est de n'avoir qu'un seul réseau électrique dans votre habitation (c'est à dire qu'un seul compteur) afin que la transmission des signaux puisse se faire partout dans l'habitation.
C'est très souvent le cas dans les appartements.

je n'ai pas les caractéristiques techniques de cet appareil, mais les puissances utilisées pour le CPL sont en théorie plus faibles que pour le wifi. De plus les fréquences utilisée sont plus faibles. Ce qui permet de dire que les risques éventuels liés au rayonnement d'ondes radio sont plus faibles que ceux présentés par la technologie wifi.
Néanmoins les fils 220 V ne sont pas blindés (isolés comme les câbles coaxiaux) et sont donc susceptibles d'émettre des ondes comme une antenne. Plus exactement, tous les câbles électriques de l'habitation vont pouvoir émettre des ondes radio. Ce qui fait qu'au final, toute l'habitation pourra être soumise à l'émission d'ondes radio... donc ce n'est pas l'idéal!
Il est possible de combiner plusieurs systèmes CPL sur le même réseau. Je ne suis pas très expérimenté sur cette technique, Mais cela devrait fonctionner sans problèmes avec deux babyphones.

Si je devais choisir entre un babyphone sans fils et ce système CPL, je prendrais le système CPL en prenant la peine de le débrancher à chaque fois lorsqu'il ne sert pas.

En réalité, il est très difficile de dire quels peuvent être les risques exacts pour la santé d'une exposition prolongée au ondes du CPL , du wifi et des ondes de téléphonies mobiles...
A mon avis, le vrai problème se situe surtout dans l'accumulation des systèmes sans fils auxquels nous sommes exposés: à l'école, au travail, dans la rue , au téléphone, nous sommes de plus en plus soumis à des ondes radio utilisées pour la télécommunication.

C'est à se demander comment faisions-nous avant l'apparition de toutes ces technologies!!

Il est évidement que nous ne pouvons pas tout éviter mais autant éviter au maximum l'exposition de nos enfants aux ondes durant leur sommeil... :)
Personnellement, j'ai choisi le principe de précaution en choisissant un système de surveillance pour mon fils qui se fait en filaire blindé.


Cordialement,

Babymoov attention ! Par fred posté le 2012-12-30 22:32:28
Votre commentaire qui suit le tableau, laisse croire que 'babymoov' produit des appareils à faibles champs électromagnétiques.
je pense que c'est tout le contraire, pour les raisons suivantes :
1- à cause de la portée des babyphones de cette marque, qui est élevée.
2- parce-que les manuels des appareils de cette marque ne jouent pas la transparence et n'indiquent pas la fréquence utilisée. quand le champ électromagnétique est bas, les marques n'oublient généralement pas de le préciser , en arguant que c'est une qualité et que leur appareils sont moins nocifs.

Il est par contre évident que la marque Babyfon', avec son appareil de référence BM 400 ECO PLUS (cette réf précisément) démontre un grand souci de ne pas soumettre les logis à des fréquences nocives, et que cet appareil est à recommander fortement, parmi tous les autres.

Cordialement,

Choix d'un babyphone Par Hugolin posté le 2013-04-21 22:58:08
Article extrêmement intéressant, qui m'a aidé à choisir un modèle, dont je détaille ici les raisons de la sélection: http://www.hugolin.me/ondes-babyphones/

En effet pas de solution idéale et une grande opacité de tous les fabricants, même Babymoov.

Merci pour toutes cette étude.

Bébé et les ondes électromagnétiques Par PénélopeZzz posté le 2013-07-20 16:58:32
Bonjour.
Nous sommes une petite entreprise française et voulons mettre au point un nouveau produit : un ciel de lit, nid anti-ondes électromagnétiques pour les bébés et enfants en bas âge. Nous voudrions à cette occasion identifier et tenir compte des besoins des personnes potentiellement intéressées par ce type de produit.
Celles et ceux qui se sentent concernés peuvent répondre au court questionnaire ci-dessous, cela prend entre 5 et 10 minutes. Nous vous remercions chaleureusement pour votre intérêt.
https://docs.google.com/forms/d/1as6meNNV0_XuOtKaO7lxjYg3LDXBtrwBG07IYq8UfNU/viewform

Solution sans fil Par Philippe Gachoud posté le 2015-06-17 12:10:39
http://www.emfanalysis.com/safe-baby-monitor/

Solution: Camera IP avec cable RJ-45, vision de nuit etc. 2 boitiers pour passer par le réseau électrique, et un ordinateur au bout pour lire. Vous avez la possibilité aussi de voir bébé avec votre smartphone si vous allez chez des amis par exemple et que vous ne désirez pas prendre votre ordinateur avec.


Vous connaissez bien ce sujet ? Vous voulez nous en dire plus et en faire profiter tout le monde ? Vous pouvez le faire ici.