>>           décor

Piscine - Natation



Equipement de natationEquipement
Maillots compétition, éviter les maillots-shorts pour les hommes, et les bikinis pour les femmes.
Bonnet, même pour les émules de Bartez. Lunettes de natation en silicone souple, portées non serrées.
Pince pour le nez, (pour protéger vos sinus du chlore)

Pratique de la natationOù pratiquer ?
Les clubs, bien sur, mais les piscines municipales vous accueilleront souvent entre midi et une heure trente, et le soir, après 17 heures.

Choisir la nageQuelle nage ?
Si vous savez les pratiquer, nage libre (crawl), brasse et dos, alterner les 3 est une excellente solution. La brasse, si elle n'est pas la plus rapide, est la plus athlétique. Elle convient bien aux femmes, dont la morphologie du bassin se prête aux ciseaux. Les hommes forceront un peu sur les avants-bras, ce qui tonifiera leur torse. Le dos, est … bon pour le dos, il faut seulement se méfier des entrées d'eau par le nez, et si la piscine est encombrée, vous ne serez pas à l'abri de "collisions". La nage libre, le crawl, je l'ai réservé pour la fin. C'est la nage la plus rapide, la plus fluide, celle que l'on peut pratiquer sur les plus longues distances.

NagerComment nager mieux ?
Presque tout le monde sait nager, même ceux qui ne savent pas. J'ai connu une mère dont le fils de 10 ans est tombé dans un lac à Chamonix. Elle était accompagnée d'un guide qui a refusé de se jeter à l'eau, ne sachant pas nager. La mère qui ne savait pas davantage, voyant son enfant se noyer, s'est jetée elle aussi. Elle ne savait pas nager, mais elle a ramené son enfant. Après cet épisode, ils sont allés prendre des leçons tous les deux.
Décontracté On ne peut pas nager crispé. Il est nécessaire de se laisser porter, de s'allonger le plus possible sur l'eau. La portance n'en sera que meilleure.

Nager le crawlLe crawl

La direction
La tête ne doit pas être enfoncée dans l'eau, le menton contre la poitrine, pour la sortir désespérément, une fois que le besoin de respirer se fera impératif. Bien allongé, l'eau doit arriver au niveau de l'implantation des cheveux.
La respiration :
La respiration est le point clé du crawl. Bien ventilé, avec une nage régulière, non précipitée, le cœur qui est le véritable moteur de tout sportif, apportera l'énergie nécessaire à la motorisation de la machine. Tant que la respiration ne sera pas maîtrisée, le crawl n'aura une efficacité que sur quelques mètres. N'importe quel nageur, sans caractéristique physiologique exceptionnelle, doit pouvoir aligner ses 800 mètres, ou plus si affinité, ceci sans difficulté. Angle d'attaque : La respiration se faisant sur un angle correspondant à 2 heures ou à 10 heures, au cadran d'une horloge. Boire ou respirer : Après l'inspiration du départ, on expire, on souffle dans l'eau, on termine de souffler juste après avoir sorti la bouche de l'eau, et on inspire la langue en appui au palais; (elle joue alors un rôle de filtre). L'inspiration est rapide, ample, totale, naturelle, et sans forcer. Selon son besoin, sa facilité, ou en alternance, on respirera pour les droitiers, tous les cycles à droite, bras droit inspiration, bras gauche expiration dans l'eau, bras droit inspiration, ou en inversant pour les gauchers. On peut aussi respirer une fois à droite, et une fois à gauche, dans ce cas on respirera un peu moins souvent que dans la formule précédente, Pour terminer, on peut aussi ne respirer que tous les 2 cycles complets, dans ce cas, la respiration restera bloquée pendant le premier cycle.
Le battement de pieds :
Il s'agit plus d'un coup de fouet, ou d'un coup de pied, que d'un mouvement de pédalage. Le genou ne doit pas se plier. C'est un peu comme si la jambe était constituée d'une colonne vertébrale souple, permettant de terminer une ondulation par un coup de pied. Le pied doit être allongé, tourné vers l'intérieur, et lors du battement, les 2 gros orteils doivent presque se toucher. A quoi sert le battement de pieds ? A aller plus vite ? Non, pas vraiment, même avec un fort battement de pieds, ne disposant pas de nageoires ou de palmes, le cœur s'épuise à alimenter un moteur n'ayant qu'un faible rendement. L'intérêt du battement de pieds réside dans l'assiette, la position sur l'eau, qu'il donne au nageur. Sans lui, les jambes se font lourdes et coulent, donnant au nageur une position inclinée sur l'eau, proche de la verticale, rendant la nage presque impossible. Pour équilibrer sa position sur l'eau, pour allonger le corps, il faut fouetter l'eau vers le bas et vers l'arrière. Le pied doit être allongé, dans une position proche de celle des danseuses qui font des pointes.
L'attaque des bras :
On entre là dans le vif du sujet. C'est un peu la récompense. On sait se positionner sur l'eau, respirer, notre battement de pieds nous rends "aquatiques", maintenant on va foncer. Le bras directeur part, le droit ou le gauche. Il attaque l'eau en décrivant une sorte d'arc, le coude étant toujours plus haut que la main, laquelle doit s'enfoncer dans l'eau la première. Les doigts légèrement écartés, orientée vers l'arrière, c'est elle qui va "ramer" et sur laquelle le nageur va "s'appuyer" afin de ramener, de pousser l'eau vers l'arrière et créer ainsi la propulsion. La main ne sert pas à vous maintenir à la surface. Elle sert à avancer. Après avoir attaqué l'eau, elle passe sous votre poitrine, toujours avant le coude, et elle passe près du torse, de 20 à 30 cm, et ce n'est pas fini, elle va continuer à vous faire avancer, avec un dernier coup de fouet, le pouce effleurant (forcez le à toucher) la cuisse, avant de sortir de l'eau. Là, pas besoin de faire travailler ce bras, il vient de fournir son effort, il doit donc ressortir décontracté, vous pouvez même le secouer un peu pour faire circuler le sang, et tout mou, comme mort, il décrit une courbe sans articuler le coude, toujours pour minimiser les efforts inutiles (et laids), avant de replonger pour le cycle suivant. Pendant cette période de repos total, l'autre bras a fait le travail contraire. Le cœur, sans précipitation donne un peu pour les jambes, et le maximum pour chaque bras, alternativement. Evidemment vous n'aurez pas l'impression de fatiguer vos muscles abdominaux, ou votre dos, mais 1 ou 2 jours après, ils vous feront comprendre combien vos efforts leur auront fait du bien.






Des internautes avertis ont ajouté :

Aïe... Par Apprendre à nager à un enfant posté le 2006-05-10 00:00:00
Toute l'année derniere j'ai exercé de la natation en competition.
Je me sens à l'aise dans toutes les nages et mon niveau est bon partout.
Une amie de ma mère me demande d'apprendre à nager à son fils de 10 ans...Malgré ma connaissance des exercices et des methodes je ne sais pas comment m'y prendre avec cet enfant.
Je compte lui demander de me montrer ce qu'il sait déjà faire mais je crains ne pas savoir que lui conseiller...Car je ne suis pas adulte et j'ai peu d'experience en apprentissage de ' d'enfant' ne sachant pas nager.
Si vous avez des conseils, ou des methodes à me donner pour commencer en douceur, je vous en serais reconnaissante.
Merci. Sportivement, Claire.

aïe Par Brian posté le 2006-06-05 00:00:00
Moi aussi je suis un enfant mais pour avoir longtemps nagé et devant nager au championnat de france minimes, je vais te donner quelques conseils :
1-Prends la nage dont tu est la plus capable de lui enseignée et ou tu es la plus forte.
2-Montre lui hors de l'eau les mouvement 1 par 1
3- Explique lui comment respirer dans l'eau
4-Rassure le et pour commencé apprend lui là où il a pied
5-Tu improviseras en fonction de son niveau
Bonne chance

texte Par 50 pap: 23 sec. posté le 2009-09-30 15:46:47
Bonjour.
Il y a trop d'explications pour le crawl. C'est pourtant simple, le but étant de toujours garder la main et l'avant bras alignés ( il n'y a que le coude qui plie sous l'eau au niveau des pectoraux pour la poussée, et hors de l'eau le coude se trouve toujours au dessus de la main minimisant l'effort). Sous l'eau la main va passer à environ 20-30 centimètres des pectoraux puis le ventre ( le majeur aligné sur le milieu du ventre) puis le mouvement va se finir à la cuisse avec les bras entièrement tendu.Voilà pas compliqué... bonne chance pour ceux qui vont se mettre à la natation.Bien plus qu'un sport...

nager 'mieux' Par dylan posté le 2010-01-16 22:39:34
bonsoir, je suis des cours de natation environ 3 fois par semaine depuis 2 ans.
pour le crawl, c'est très simple : avant tout, faites la planche des que vous vous êtes habitué, faites des battements de pied puis jetez vos bras et main a intervalle régulier, voila

PSST Par surf-girl posté le 2011-06-23 08:55:51
Moi je pense qu'effectivement il faut que les mouvement des bras soient synchronisés avec ceux des pieds pour le crawl mais.... je dit bien mais si vous ne respirez pas aussi régulièrement alors vous aurez presque tout raté!! 「」↑↓


Vous connaissez bien ce sujet ? Vous voulez nous en dire plus et en faire profiter tout le monde ? Vous pouvez le faire ici.


Titre *
Votre e-mail (facultatif - non publié)
Votre pseudo
Votre commentaire *
Image associée
Code de sécurité
Les champs marqués d'une * sont obligatoires