Couches lavables ou jetables ?


Ca vous dirait d'économiser 1000 € à la naissance d'un premier enfant, et même 2200 € pour 2 enfants  ?
Tout en polluant moins la planète.
Tout en conservant bébé en bonne santé.

Voici comment...
Couches jetables pour bébé
Les couches jetables ont un impact sur l’environnement, vous vous en doutez bien, mais pourtant il y a de quoi être surpris par les chiffres :
- pour fabriquer le plastique d’une seule couche jetable il faut 1 tasse de pétrole
- pour fabriquer la cellulose des couches utilisées par un bébé jusqu’à ses 2 ans ½ (age moyen de la propreté), il faut abattre 5 arbres
- bébé va utiliser 1 tonne de couches qui coûteront 135 € pour être incinérées ou enfouies, multiplié par les 800.000 enfants naissant en moyenne en France chaque année, cela  représente  43 millions d’euros par an si tous utilisent des couches jetables

Difficilement chiffrables, les métaux lourds et biogaz (dont le méthane) relargués dans l’environnement par la dégradation des couches, ou encore la pollution de l’eau dés leur fabrication.

La solution ?

Ce ne sont pas les couches jetables écologiques qui ne sont biodégradables qu’à 50%, mais non compostables par un particulier et ni dans les centres de tri (donc elles finissent également à la décharge). Cependant, sans chlore, fabriquées en partie avec des matières premières renouvelables, elles sont plus avantageuses que les couches conventionnelles mais ne doivent être qu'une solution d’appoint pour le retour de la maternité puis les voyages. Leur prix est similaire à celui des couches jetables de grandes marques.

La solution au problème de change de nos bébés est dans les couches lavables. Oubliez les langes qu’utilisaient nos grands-mères, les couches lavables sont aussi pratiques à utiliser que les couches jetables et elles ne manquent pas d’intérêts : outre un impact moindre pour l’environnement, elles sont meilleures pour la santé de nos enfants et coutent moins cher !

Pour la santé de nos bébés

Quelles couches pour bébé ?
La composition des couches jetables n’est pas détaillée sur l’emballage, mais on sait qu’elles sont composées d’une feuille au contact de la peau, d’un noyau de cellulose remplit de gel absorbant (le polyacrylate de sodium), d’une partie externe imperméable (celle qui utilise la tasse de pétrole citée  plus haut) et aussi des parfums et conservateurs.
Le polyacrylate de sodium est une substance dangereuse en cas de contact avec les yeux ou en cas d’inhalation (ne jamais déchirer les couches !).
L’utilisation du chlore pour le blanchiment laisse des traces de dioxine dans les couches qui pénètrent via la peau et sont cancérigène à long terme. Et  au contact de la peau d’un bébé durant 3 ans ? Et au contact des mains des puéricultrices durant leur vie professionnelle ?
Quand Greenpeace a testé des couches de grandes marques en 2000, du TBT (une des substances les plus toxiques inventée par l’homme) a été trouvé en forte dose. Et depuis, qu’il y a t-il dans les couches de nos nourrissons ?
Notez qu’il est d’ailleurs recommandé de ne pas stocker les couches dans la chambre de bébé car elles contiennent des COV (composés organiques volatiles) comme le toluène, le dipentène, l’éthylbenzène xylène provoquant ou accuentuant les problèmes d’asthme.
Autre inconvénient des couches jetables pour la santé de nos bébés, elles ne laissent pas la peau respirer, emprisonnée dans la matière plastique et la température y est plus élevée de 1 à 3° (selon une étude allemande) d’ou les irritations et érythèmes fessiers qui disparaissent à l’utilisation de couches lavables. Or, plus inquiétant à long terme, ce problème de température élevée aurait une influence sur la stérilité des garçons.

Pour les couches lavables, c’est vous qui choisissez les matières composant la couche, de la partie culotte à l’insert, la partie absorbante, parmi un choix vaste où les matières bio ne sont d’ailleurs pas majoritaires.

Les couches lavables permettent un apprentissage plus précoce de la propreté, ainsi en 1961, 90% des enfants étaient propres à 2 ans et demi, alors qu’en 1997, les bébés sont alors utilisateurs de couches jetables, et ne sont plus que  22% à être propres à cet âge !

Et du côté du portefeuille...

Faisons le comparatif entre les couches jetables et les couches lavables :

Pour les couches jetables
Nombre de couches la 1ère année : 6 par jour soit 2190
Nombre de couches la 2ème année : 4 par jour soit 1460
Nombre de couches la 3ème année (20% sont propres à 2 ans et demi) : 730 pour 6 mois + 584 pour les 80% et les 6 mois qui restent soit 1314
Nombre de couches total : 4964
Cout pour des couches de grandes marques (en Méga-pack) ou écologiques : 0.33 soit 1588 €
(Ce coût n’est que de 695 € pour des couches discount à 0,14 € pièce).
Non pris en compte : le coût des crèmes pour lutter contre les irritations, le prix des sacs poubelles

Pour les couches lavables
Il faut compter 20 couches lavables pour établir un roulement de lavage/séchage et l'utilisation d'un voile de protection biodégradable à jeter dans les toilettes en cas de selles (sinon il est lavable 2 à 3 fois).

Le trousseau de 20 couches lavables (chanvre et coton bio) avec 5 culottes et 12 doublures : environ 400 €
Nombre de voiles de protection (autant que de couches jetables mais dont 2/3 sont ré-utilisables au moins 4 fois) : 2481 x 5 € le rouleau de 100 soit 124 €
Lavage (eau, lessive, énergie, utilisation de la machine à laver) : 150 €
Coût total : 674 €

La différence est donc de 914 € entre des couches de grandes marques ou bio et des couches lavables, et pour 2 enfants (les couches lavables étant ré-utilisables au minimum pour un second enfant), la différence est de 2229 €. Si vous n’avez pas de 2ème enfant, vous pourrez revendre à moitié de leur prix les couches jetables soit encore une économie d'environ 180 €.
Soyez un éco-consommateur, bébé vous remerciera... plus tard...


| |




Vos commentaires sur ce sujet :

Ocealea Par Ocealea Ecrire un Message Privé à Ocealea posté le 14/07/2009
Bonjour, j'utilise des couches lavables depuis quelques mois et j'en suis ravie. Je recevais des couches Pampe** Active Fuites gratuitement (donc pas d'intérêt financier pour les couches lavables) et chaque fois que ma fille faisait caca, c'était l'alerte générale : il y en avait partout ! Donc plusieurs tenues par jour, cela implique d'avoir beaucoup de vêtements, des taches qui ne partent pas, à chaque sortie, il fallait prévoir plusieurs couches et tenues de rechange. Ce n'était pas très pratique de changer un bébé de la tête aux pieds en promenade...
J'ai un peu cherché et j'ai eu l'impression qu'avec des couches lavables, il y aurait moins de fuites. Au passage, j'ai découvert les dangers pour la santé que représentaient les jetables. J'ai un système couche taille unique plus culotte de protection de Motherease et je n'ai JAMAIS DE FUITES !!!
Quand je me suis lancée, je ne savais pas encore coudre et je trouvais les couches assez chères pour la quantité de tissu et de travail qu'elles demandaient. Maintenant que je sais coudre, je vais en coudre une bonne quantité moi-même comme ça, j'espacerai mes lessives. J'ai quinze couches pour le moment et je fais des lessives tous les deux à trois jours selon qu'il y ait du soleil ou non (les couches sèchent plus vite aux soleil).

Allez-y, n'hésitez plus. Passez aux couches lavables. Au final, c'est moins de travail parce qu'il n'y a PLUS DE FUITES, moins de pollution et surtout, BEAUCOUP PLUS SAIN !


Vous connaissez bien ce sujet ? Vous voulez nous en dire plus et en faire profiter tout le monde ?
Vous pouvez le faire ici.